Blog

03
Avr

Plagiocéphalies préventions et traitements


4 avril 2016 Journée mondiale des plagiocéphalies

Comment se forme les plagiocéphalies. Quelques éléments de compréhension.

 Les plagiocéphalies au pluriel.

Article n°1 de la série les plagiocéphalies et principes mécaniques.

Lorsque nous proposons au bébé couché sur le dos, une véritable liberté et spontanéité de mouvements de sa tête durant cette période critique des deux premiers mois. Nous ne pouvons que constater qu’en absence de déformation de l’arrière crâne à la naissance. Le bébé ne développera pas de plagiocéphalie.

Toute notre démarche reflète les principes qui fondent l’ostéopathie.

Par ailleurs, nous restons persuadés qu’il vaut mieux éviter la création de la déformation plutôt que de tenter de la corriger au mieux.

Pour expliquer les déformations du crâne après la naissance, l’hypothèse de l’immobilité de la tête en appui sur une même zone, sur un support sans souplesse, durant une période assez longue est le facteur mécanique le plus facilement identifiable. Cette relative immobilité de la tête est la conséquence mécanique directe du couchage exclusif à plat, sur le dos. Nous savons que chez les nouveau-nés, c’est l’ensemble du crâne encore très malléable qui peut se déformer sous son propre poids.

A priori, tous les bébés mis dans des conditions de vie similaires, seraient susceptibles de subir une déformation. Pourtant ce n’est pas le cas, nous reviendrons sur ce constat et les conséquences que cela implique pour la mise en oeuvre de moyens de prévention et de thérapeutiques adaptées.

D’autre part, il n’existe pas une plagiocéphalie (ou sorte de tête plate) mais bien des plagiocéphalies très différentes. La plagiocéphalie posturale post naissance (P.P.P.) est souvent mal définie et confondue avec d’autres types de plagiocéphalie.

Cela entraîne des interprétations erronées et des confusions sur l’adaptation des mesures de maternage et les traitements proposés. Mais cela invalide aussi la plus part des recherches sur le sujet et leurs résultats et la réalité des éventuels risques secondaires associées à ces plagiocéphalies.

Le nouveau-né, après sa naissance possède une compétence très réduite pour stabiliser et mobiliser sa tête. Son immaturité neuro musculaire et son hypotonicité posturale expliquent une partie de ce phénomène, mais cela n’est pas suffisant.

 

Nos recherches depuis 1997, nous ont permis de proposer des solutions environnementales simples et efficaces de prévention et de traitements des plagiocéphalies dont l’utilisation de couchages adaptés.

20 ans plus tard, nos résultats valident le rôle fondamental de l’immobilité dans le processus de déformation/modelage dans les P.P.P. Tout se joue durant les 8 premières semaines après la naissance, ce n’est qu’après ce laps de temps que cela deviendra visuel pour les parents et qu’ils vont commencer à chercher des conseils et des solutions!

 

La question du jour.  

Pourquoi mon bébé a t’il toujours la tête sur le côté? Que recherche le bébé ?

Il existe deux causes qui se conjuguent le plus souvent.

La première est purement mécanique. Le bébé recherche en priorité à poser sa tête sans faire le moindre effort. C’est donc la stabilité qui va être son critère prioritaire. Il va choisir la zone ou surface de contact avec le matelas qui sera la plus large ou plate. Cette position est statique, maintenue passivement mais recherchée activement pour la sensation de confort qu’elle apporte.

La position de la tête dépend des formes du matelas et de son arrière tête.

Il n’existe que deux cas de figure.

  • La tête est toujours posée en rotation sur le côté, c’est la forme du crâne qui est la plus stable.
  • La tête est toujours dans l’axe et ne tourne pas (ou un peu sur un côté), cela correspond aux bébés qui ont un crâne très large à l’arrière et plus ou moins plat (cette forme est appelée brachycéphale).

Articles n°2 : les constats biomécaniques et illustrations

 

13
Oct

Le Bibed est primé au salon Babycool 2015

Prix sécurité et confort de Parole de maman

Prix sécurité et confort de Parole de maman

UN PRIX POUR LE BIBED

La revue Parole de Maman est une revue indépendante qui donne la parole à des blogueuses.

Elle a décerné le prix sécurité et confort au Bibed lors du salon professionnel Babycool 2015 à Paris!

16
Sep

Adieu les coliques, apprendre à donner le biberon

 

Il est des gestes qui semblent si évidents que cela apparaît superflu et surprenant d’en faire un article.

De plus le sujet n’est vraiment pas à la mode. Il n’est donc pas surprenant de constater l’absence complète de mode d’emploi, hors les classiques et
éternels conseils de lavage des mains, d’inclinaison du biberon ou de la nécessité de faire un rôt.

Ce premier article explique le pourquoi.

Un deuxième article explique la méthode.

Un troisième article propose un film sur la manière de donner le biberon.


Pourtant, « un biberon bien donné » a le pouvoir de réduire naturellement les petits troubles des bébés et leurs pleurs.

La manière de réaliser ce petit geste de rien peut à lui seul améliorer très nettement les conditions de vie de bébé et (celles de ses parents).

Une maman qui a choisi ou doit donner le biberon, a de très grande chance d’expérimenter : la ronde des essais pour dénicher la perle rare dans toutes les tétines, dites physiologiques, mais aussi de faire la course aux laits spécifiques, au breuvage magique.


N’y aurait il pas un chemin plus facile pour atteindre le Graal ?

Essayez d’oublier un instant les tétines et les laits et focalisons nous sur la manière de donner le biberon.

Chers parents, grâce à quelques conseils très simples vous allez acquérir le pouvoir d’améliorer l’alimentation de vos bébés et par là même d’atténuer : le fatalisme des gaz, le cauchemar des coliques et des reflux et le désespoir des pleurs de votre nouveau-né.
Depuis des années, les très nombreux parents qui ont suivi nos conseils ont pu voir leurs efforts récompensés et ont constaté chez leur bébé une nette amélioration de la qualité de vie.

La quantité de gaz est souvent estimée grâce aux émissions sonores de gaz ou rôts mais en fait, elle est toujours sous estimée. Il suffit pout cela de simplement tester le caractère rebondissant du ventre qui est dans une sorte de sur gonflage.

Ces gaz sont très perturbants pour la vie des jeunes bébés, l’endormissement est plus difficile et le sommeil plus fragile, les sensations viscérales sont exacerbées et très désagréables voire douloureuses.

Les nourrissons poussent pour les évacuer sans savoir où est la sortie!
Cela est énervant, ils sont surexcités…et finalement pleurent beaucoup plus.
Alors que dans les rares moments de détente générale, les gaz en profitent pour sortir tout seuls.

Qu’observe t’on généralement?

  •  Le bébé reçoit passivement le biberon qui est glissé et tombe au fond de sa bouche. Il y reste uniquement sous l’effet de son propre poids et grâce à la stabilisation de la main qui le tient par son fond.

Nous croyons tous que le bébé a ainsi naturellement crée une étanchéité sur son biberon et que sa succion est performante assurant un bon transfert du lait. Mais cela est faux et cela crée une cause fondamentale de prise d’air et de ballonnement chez le bébé.

  • Vous pouvez facilement observer que le biberon est totalement immobile dans la bouche et dans la main. Le nouveau-né boit en effectuant un mouvement vertical de succion en pincement ou en ouverture/fermeture des gencives sur la tétine. De profil, le visage se ferme sur la tétine.
  • Le bébé est mis dans une position qui est propice et très similaire à celle qui favorise le sommeil. Sa tête repose dans le pli du coude, sa musculature cervicale est hypotonique. Le corps est totalement détendu.

Tout cela ne le prépare pas vraiment à l’action et à l’effort nécessaires pour se nourrir.

  • Le bébé boit sans effort et la satiété ressemble probablement plus à une sensation de plénitude dûe au remplissage.

 

Rendre le bébé plus actif et présent. Créer les conditions d’une étanchéité réelle et d’une succion beaucoup plus efficace. Adieu les bavettes !!

 

13
Sep

Méthode pour bien donner le biberon

Comment donner le biberon

bib1web

Pour limiter au maximum, la prise d’air et les gaz qui en résultent, nous proposons une méthode qui a prouvé son efficacité. Nous avons constaté qu’il existe un préalable obligatoire à l’action de succion déglutition, c’est la réalisation active par le bébé d’une réelle étanchéité sur la tétine.

Mais le bébé ne peut être actif que si la personne qui lui donne le biberon est active et sollicite en permanence sa participation.
L’action de donner un biberon demande un réel apprentissage si nous voulons faciliter la digestion et les temps de sommeil.

Méthode

Le bébé est dans les bras le corps environ à 45°. Le bébé ne doit pas avoir sa tête totalement poser passivement dans le coude du parent.

La main allongée, à plat soutient le biberon dans son axe long. Cela permet de mieux sentir l’action que l’on va effectuer au début. Le biberon est glissé/déposé dans la bouche du bébé. Puis, la main va impulser un mouvement de retrait du biberon de la bouche qui doit déclencher chez le bébé une réaction, une contre force s’il veut garder le biberon en bouche. Deux solutions se présente à lui : soit créer une aspiration du biberon et par la même une étanchéité sur la partie arrondie de la tétine, soit laisser le biberon lui échapper.

Nous faisons presque tous cela, vers la fin du biberon, nous essayons de faire réagir le bébé pour qu’il finisse les dernières gouttes de lait.

Si le bébé ne réagit pas suffisamment, il faut impérativement prolonger le mouvement jusqu’à sortir complètement le biberon, puis remettre le biberon dans la bouche.

Comment sait on que le bébé boit bien ?

Le biberon est mis en mouvement dans la bouche, cela est perçu dans la main et cela se voit. Il apparaît un mouvement très clair de pénétration dans la bouche qui correspond à l’aspiration du biberon et à la succion/déglutition. Le biberon devient vivant, mobile.

Si nous regardons de profil le bébé qui boit, le mouvement qui était un mouvement de pincement de fermeture sur le biberon s’inverse. La bouche s’ouvre en grand, le menton descend et avance comme si le visage s’allongeait.

Parfois il est même possible de voir que la tête du bébé se décolle de notre coude et va vers le biberon. Nous pouvons solliciter cette action en rendant  l’appui arrière de la tête pour aléatoire. Cf film

 Petit film : pénétration du biberon et ouverture du visage  cliquer sur ce lien pour ouvrir le film  donner le biberon

diminuer les gaz mieux dormir

diminuer les gaz mieux dormir

Diverses remarques

Nous proposons souvent l’image du jeu de tir à la corde. Chacun doit mettre une tension de son côté, la corde ne bouge pas, il n’y a pas de gagnant et parfois on doit un peu relâcher la tension pour recréer une stimulation (bout de la tétine sur le palais).

Idéalement le bavoir devient inutile, il n’y a plus de fuite de lait sur les côtés.

Attention le bébé qui a faim peut dans les toutes premières minutes être actif mais ensuite, il redevient passif et nous ne nous en rendons pas compte. Pour éviter les gaz, il faut rester vigilant et actif pour le faire réagir durant l’intégralité de la têtée.

Vérifier que le biberon lorsqu’il est vertical avec la tétine vers le bas, ne doit  pratiquement pas laisser passer le lait.

Souvent nous parlons de tétine sauteuse ou de bébé qui crache très vite leur tétine en dehors de la bouche. En fait cela signe l’absence d’étanchéité et une tétine qui est poussée dehors par des mouvements de la langue sur la tétine. Si vous tirez un peu sur la tétine le bébé l’aspire pour la garder en bouche et elle ne saute plus!

Article suivant : un film plus complet

12
Sep

Aider bébé à sortir ses gaz.

Voici un petit film qui vous permettra de revisiter un geste qui est souvent pratiqué souvent inefficace mais dont il est possible de nettement améliorer l’efficacité.

Ce n’est que du bon sens.

Le bébé est couché sur le dos, pour l’aider à sortir ses gaz vous allez appuyez sur ses deux jambes en position de lotus pour augmenter la pression sur son ventre. Ce qui serait supposé favoriser une meilleure sortie des gaz. En fait, le bébé va réagir à votre appui sur ses jambes par une force opposée qui n’a aucun intérêt pour sortir les gaz.  La direction de sa force sera exactement à l’opposé de votre direction d’appui.  Cela va perturber et rendre inefficace la poussée de ses abdominaux et de son diaphragme susceptible d’augmenter la pression dans on ventre et faire sortir les gaz.

01
Sep

Biberon, film le prendre activement

Un bébé doit prendre son biberon, pas le recevoir. Cela peut changer votre vie.

Biberon Le film de la méthode

Il est des gestes qui semblent si simples, si évidents, qu’écrire sur ce sujet peut apparaître superflu et finalement surprenant. Le sujet, de plus n’est vraiment pas à la mode.

Le seul mode d’emploi connu du biberon, est réduit aux classiques et éternels conseils de  lavage des mains, d’inclinaison du biberon et à la nécessité de faire faire un rôt.

Chers parents, grâce à quelques conseils très simples de bon sens. Vous allez acquérir le pouvoir d’améliorer l’alimentation de vos bébés et par là même de supprimer : le fatalisme des gaz, le cauchemar des coliques et des reflux et le désespoir des pleurs de votre nouveau-né.

Dans la réalité ou dans le film qui suit, nous vous proposons d’observer latéralement, le mouvement du bébé qui boit son biberon. Lorsque le bébé répond à l’action du parent, il va  maintenir  en bouche son biberon par aspiration et sans accoup et de façon continue durant toute la durée de la tétée.

biberon prise active pas de gaz

apprendre à donner activement le biberon

La succion sera étanche si nous voyons le biberon rentrer dans la bouche. C’est la conséquence de la bonne dépression intra buccale créé et du mouvement du menton du bébé qui descend. « Son visage s’allonge », sa bouche s’ouvre en grand, la mandibule va vers le bas et l’avant. Il ne pince plus la tétine. Le rythme est plus lent la tétée plus puissante.

Il est actif, va vers son biberon pour le boire. Parfois nous pouvons même voir sa tête qui avance vers le biberon.Le bébé peut mieux se détendre car il est en sécurité dans cette situation. Il est efficace, ne se fatigue pas et va pas tarder à être à satiété.

 

06
Août

ostéopathie et orthophonie

 

Notre cabinet d’ostéopathie sert aussi de lieu d’échanges et de partage de nos regards qui se croisent.

Nous organisons régulièrement des demi journées de travail avec des groupes de professionnels de santé: orthodontistes, dentistes, kinésithérapeutes, sage femmes, orthophonistes.

Ces échanges nous permettent de présenter l’ostéopathie que nous pratiquons et d’évoquer les avantages d’une combinaison de nos traitements. Nous effectuons souvent des présentations de cas (patients communs).


 

intro-orthophoniephoto crédit: http://orthophonie.comprendrechoisir.com/

Cet été, à la demande d’un groupe d’orthophonistes très motivés, nous avons innové avec un apprentissage palpatoire de toute la zone de la mandibule et du larynx.

L’orthophoniste en travaillant avec ses mains peut rendre son approche plus globale et apporter une meilleure solution à son patient.

Cette expérimentation avait pour objectif d’améliorer leur aptitude à détecter et supprimer les tensions qui pourraient venir perturber le bon fonctionnement du larynx. Nous nous sommes concentrés sur une des causes locales la plus fréquente : l’hypertonicité des muscles de la mandibule. Ce dysfonctionnement neuromusculaire et émotionnel est directement en relation avec la capacité de gestion du stress par le patient. Le traitement manuel bien construit aux niveaux général et local peut amener un grand soulagement à ces patients qui ont des perturbations au niveau de la voix.

Nous aurons probablement un autre échange sur les enfants ou adolescents qui doivent combiner un traitement d’orthodontie et d’orthophonie.

 

05
Fév

Bibed-concept à Nantes les 16, 17, 18 novembre 2012 : congrès d’ostéopathie IOR et salon Baby.

Bibed-concept sera présent à Nantes.

  • Le 16 novembre 2012 pour « le congrès international d’ostéopathie IOR ».
    le thème est la recherche en ostéopathie.
  • Les 17 et 18 novembre 2012 au salon Baby au parc de la Beaujoire.