20
Nov

biberon ostéopathie coliques témoignages

 

Témoignages de parents :

Ostéopathie et bonne manière de donner activement le biberon : le duo gagnant pour réduire les gaz, les coliques et les pleurs.

Lorsque le bébé est alimenté au biberon et qu’il a beaucoup de gaz. Nous proposons un traitement ostéopathique mais aussi une manière spécifique de donner le biberon qui entraîne une réduction très significative des gaz et des coliques. Les parents et le bébé doivent devenir actifs. Cela va tout changer. Le bébé devient plus calme et les coliques disparaissent quasi complètement. Vous pourrez arrêter de vous constituer un stock de biberons inutiles aux multiples formes physiologiques. Mais tout cela dépendra de votre compréhension, de votre engagement et persévérance.

 

Les avantages pour la vie du bébé et de ses parents au quotidien sont immenses. Il y a beaucoup moins de pleurs et de reflux, toutes les fonctions sont améliorées : endormissement, sommeil, digestion, respiration, détente, communication.

Cette succion quand elle devient active a aussi des effets préventifs à plus long terme sur le bon développement de l’enfant : morphologie des maxillaires et voûtes nasales, respiration nasale, immunité, posture, etc.. C’est pourquoi tous les ostéopathes devraient tester la succion, connaître et utiliser cette méthode pour aider les bébés  qui leur sont confiés à mieux vivre leur quotidien et à bien grandir

Notre expérience sur l’alimentation et la succion du bébé s’appuie sur des centaines de cas.

Voici une sélection de témoignages de maman et papa qui permettront à d’autres parents de mieux se reconnaître dans les difficultés de leur bébé.

Il vous sera facile d’apprendre à bien donner le biberon et vous aurez à votre tour la capacité et l’envie de transmettre ce savoir faire à votre entourage.

 

Victor E. 3 semaines, Alimentation biberon.

A la première consultation, nous avons évoqué les difficultés que rencontrait notre fils : beaucoup de gaz, digestion difficile accompagnée de gémissement. Sur les conseils de notre ostéopathe, nous avons modifié la méthode pour donner le biberon, à savoir en créant une résistance inversée pour créer une étanchéité et augmenter la succion. Les résultats ont été immédiats beaucoup moins de plaintes, moins de gaz et bébé calme…

Commentaires : Les gémissements, les petits bruits permanents et la nervosité de certains bébés sont entièrement dus à une présence trop grande de gaz. Ce problème est malheureusement banalisé comme une fatalité ou quelque chose de normal ! Nous sous estimons le rôle perturbateur des gaz dans l’inconfort des bébés. Les flatulences sont systématiquement associées aux pleurs trop fréquents des « coliques »

 

Léo B. 3 semaines, biberon exclusif

Après son traitement notre ostéopathe nous a expliqué et montré comment donner le biberon pour réduire les gaz.

C’est difficile de bien donner le biberon. Mon mari y arrive mieux.

Nous avons constaté beaucoup moins de gaz et notre bébé est plus calme lorsqu’il s’endort, quand il dort et en général.

Commentaires : C’est très souvent le cas mais cette différence ne dure pas plus que le temps de s’expérimenter à quelques biberons. Ce qui est difficile pour certaines mamans c’est qu’il faut impérativement sortir le biberon si le bébé ne le maintient pas assez activement et profondément dans sa bouche.

 

Matéo R. 4 semaines, biberon exclusif

Beaucoup de difficultés pour mettre en place l’allaitement avec 25 avis différents des sage-femmes et puéricultrices. J’ai finalement abandonné pour donner le biberon avec mon lait puis un lait maternisé. Mon bébé avait beaucoup de gaz et des reflux n’importe quand. L’ostéopathe nous a bien expliqué comment marchait la succion et qu’il était nécessaire d’apprendre à donner le biberon. Le changement n’a pas été immédiat car nous avions une tétine trop rapide mais dès que nous en avons trouvé une bonne. Cela a été spectaculaire pour les reflux et le calme de Matéo. Il n’y avait plus de lait qui coulait sur les côtés des lèvres.

Commentaires : Et oui avec cette manière de faire, la bavette devient totalement inutile.

La manière de donner est standardisée et la réussite est quasiment de 100 %. Mais si la vitesse de débit de la tétine est trop rapide, le bébé peut être très gêné car il est devenu très efficace et prend alors trop de lait d’un coup et là cette méthode devient contreproductive. Il est donc impératif de changer de tétine avant. Pour tester la tétine, nous plaçons le biberon plein tête en bas, il ne doit pas y avoir de gouttes qui tombent !

 

Ines El M. 4 mois, biberon exclusif

Je suis maman d’une petite fille de 4mois qui a des reflux gastro-œsophagiens sévère avec des malaises respiratoires.

Grâce à la méthode du maintien du biberon de notre ostéopathe. Ines n’a quasiment plus de coliques, de gaz, ni de tortillements lorsqu’elle boit le biberon, de plus elle me finit tous ces bibis.

Commentaires : Nous testons systématiquement dans notre cabinet la succion de tous les bébés que nous recevons. Sauf s’ils dorment toute la séance où s’ils sont repus. 

 

Sacha G. 7 semaines, biberon frein de langue court 4 e de la fratrie

Mon fils de 2 mois était très agité, avait beaucoup de gaz, pleurait très souvent et longtemps. Après avoir été en consultation chez l’ostéopathe. J’ai changé sur ses conseils la manière de donner le biberon. Cette pression sur le biberon a évité que mon fils avale de l’air et sa succion est devenue plus efficace (même sur la sucette). Sasha a été plus calme et n’avait presque plus de gaz.

L’ostéopathe m’a conseillé d’aller chez un ORL pour avis sur le frein lingual qui semblait court. Sasha avait un besoin de succion qu’il n’arrivait pas à assouvir, bloqué par son frein de langue qui a été coupé. Après cette consultation notre vie a changé, surtout celle de Sasha qui a fait ces nuits.

Commentaires : J’étais incertain quant aux perturbations que ce frein court pouvait occasionner. Le palais n’était pas creux. La mobilité et l’élasticité semblaient à la limite suffisantes pour une physiologie correcte. Ce cas montre que les bébés peuvent, même en présence d’un frein moyennement dysfonctionnel, être très gênés dans leur alimentation, dans la capacité à se détendre par la succion et enclin à de très grosses flatulences. La pédiatre a déclaré suite à l’intervention de l’ORL et aux résultats très positifs sur l’alimentation et la détente du bébé. « Je ne croyais pas que cela se faisait encore ».

 

Louise B. 8 jours, biberon depuis la sortie de la maternité

Sur conseil d’amis, nous avons emmené pour un bilan notre fille de 8 jours chez un ostéopathe spécialisé dans les bébés.

Il nous a expliquer qu’en rendant notre bébé très actif dans la prise de son biberon. Nous aurions un effet préventif sur sa digestion mais aussi sur la forme de sa bouche et de son nez. « Recevoir un biberon ne condamnait pas le bébé à une attitude passive proche du gavage ». Nous avons appliqué cette méthode avec attention. Mon mari se demande encore pourquoi c’est l’ostéopathe qui leur apprend cela!

Commentaires : Oui nous pouvons en donnant le biberon rendre la succion du bébé très active. Ceci sera un facteur très positif pour un bon développement des os de la face, pour une meilleure protection vis à vis des problèmes ORL, une respiration nasale de bonne qualité et encore d’autres avantages… Mais pour cela les parents doivent aussi et impérativement être actifs dans leur manière de donner le biberon et cela durant toute la tétée.

 

Nina G 1 mois, allaitement mixte

Sur les conseils de nos proches et de notre pédiatre nous avons été consulté un ostéopathe spécialisé. Pour faire un bilan sachant que Nina est née à l’aide d’une ventouse.

Lors de notre 1er Rdv l’ostéopathe fait un « un état des lieux » de Nina. A ma grande surprise après les manipulations, nous prenons le temps d’observer la succion de Nina lorsque j’allaite et lui donne le biberon. Profitons-en ! Mon allaitement a été « la croix et la bannière » : gerçures, crevasses, difficultés à prendre le sein, petite lactation, perte de poids … Finalement après la 3ème semaine nous sommes passés à un allaitement mixte, ayant qu’un sein pour allaiter.

Commentaires : Notre méthode d’éducation sensorielle de la maman à la succion du bébé au sein, réussit à supprimer totalement les douleurs de gerçures et de tiraillements vécues par certaines mamans et elles peuvent continuer l’allaitement dans de bonnes conditions.

prise active étanchéité réduction des gaz et des coliques

prise active étanche

L’ostéopathe nous rend donc attentif à la position de Nina au sein et notamment à la position de sa tête, au mouvement de son menton, mais aussi à la façon dont je positionne mes bras et comment je peux l’aider à avoir une meilleur succion et une meilleure étanchéité lors de la tétée. Nous ferons de même avec le biberon que nous avions choisi (marque, en verre).

15 jours après 2ème séances et 1ère conclusion, il est difficile d’apprendre à donner le biberon à son enfant ! Cependant voici nos 1ères constatations :

– Une meilleure étanchéité au sein et au biberon (presque plus de coulures, meilleure déglutition): augmentation des doses pour Nina qui a rattrapé son retard de poids ! Le nombre de renvois a également diminué significativement.

– Gaz/ « colique du nourrisson »: les pleurs, torsions de Nina ont nettement diminué. On est passé de 30 minutes aujourd’hui contre 2h à 4h auparavant.

– Lait chauffé : meilleure prise de Nina au biberon.

D’autres constats :

– Nina ne louche presque plus

-Nina apprécie de dormir sur le côté : conseil d’achat d’un cale-bébé particulier (pour me rassurer…)

– Nina est plus apaisée en général : moins de tension, de geste nerveux

Jusqu’ici les séances ont été profitables pour Nina mais aussi pour nous ! Tout simplement car nous avons eu une prise en charge adaptée à notre fille et qui nous a été expliqué et transmise.  »

Commentaires : Nous avons laissé l’intégralité de ce témoignage un peu long mais qui représente très bien les améliorations de vie que nous pouvons avec l’ostéopathie apporter aux bébés et à leurs parents.

 

Nathan J. 8 semaines, biberon depuis 3 semaines

Je suis aller consulter un ostéopathe car mon fils a la tête plate.

Durant la séance j’ai expliqué que j’avais arrêté mon allaitement car mon bébé ne prenait pas assez de poids, il s’énervait beaucoup sur mon sein, s’endormait toujours et pleurait beaucoup le jour. Je suis passée au biberon en pensant que cela allait aller mieux.

L’ostéopathe a testé sa succion et m’a fait sentir sur mon doigt quand la succion était efficace ou non (aspiration) et que cela changeait aussi en fonction de la direction de mon doigt dans sa bouche. D’autre part, il a vu que Nathan avait une petite bouche. Il m’a montré comment bien donner le biberon et pourquoi il y avait aussi un problème avec la forme de la tétine. Nous avons déjà essayé plus de 10 biberons.

Mon bébé a repris du poids en une semaine, il boit plus et pleur moins. Nous continuons le traitement pour la tête plate.

Commentaires : Dans le cas de ce bébé avec sa petite bouche qui d’ailleurs s’ouvre mieux après le traitement, il lui était impossible de créer une étanchéité sur le biberon. Alors il suçait en pinçant le bout de la tétine comme il le faisait aussi sur le sein. Cela le fatiguait, était inefficace et il abandonnait l’alimentation, frustré par une dépense d’énergie trop importante pour une satisfaction aussi minime. N’ayant jamais assez mangé en une fois. 

Lilou L. 7 semaines, biberon exclusif, reflux très fréquents

Nous avons consulté l’ostéopathe parce que notre Lilou avait des reflux à n’importe quels moments.

A la fin de la séance, il nous a montré comment donner le biberon. Nous avons sur son conseil changé le biberon. La tétine allait trop vite et Lilou ne pouvait pas bien mettre sa bouche sur la tétine. Il ne nous a pas mentionné une marque particulière. La différence a été immédiate, dès le lendemain Lilou ne régurgitait plus. Elle n’avait plus de coulures de chaque côté de la bouche. Il n’y a plus de reflux la nuit.

Nous avons constaté que si quelqu’un donne « mal «  le biberon (Grand père) donc en ne suivant pas la technique, elle régurgite à nouveau après avoir bu. Elle est beaucoup plus calme, aspire moins d’air et a nettement moins de gaz.

Commentaires : Certains reflux disparaissent de façon magique ainsi et uniquement comment cela ! Je profite de ce témoignage pour rappeler que nous ne nous occupons du biberon que dans les deux cas suivants. 

Le lait coule trop vite même s’il y existe un système de vitesse. La forme globale de la tétine est inadaptée et ne permet pas au bébé de créer une étanchéité efficace, sa bouche est petite et/ou l’ouverture de sa bouche est limitée.

Vous pouvez consulter dans le blog, d’autres articles qui traitent de ce sujet. Il y a deux films qui vous permettront de découvrir les grandes lignes de la méthode dans l’article biberon, film le prendre activement.