27
Mar

Traitement ostéopathique femme enceinte

Le traitement ostéopathique des femmes enceintes, de la tonicité de l’utérus.

Le traitement ostéopathique des femmes enceintes demande une approche globale qui dépasse une simple prestation technique ou la proposition d’un moment de bien-être. Il existe entre la conception et l’accouchement une petite période de 9 mois qui doit bien servir à quelque chose pour le bébé et aussi pour la femme qui va devenir mère (et le futur père).

Une préparation et un suivi de la grossesse en voilà une drôle d’idée.

Nous proposons une séance vers le 5.5 e mois de grossesse pour évaluer comment la femme enceinte perçoit sa grossesse et surtout porte son bébé. Le muscle utérin est doté d’une sorte de dispositif de mise en tension minimum que nous appelons tonicité. Celle-ci peut varier selon divers paramètres. La position du foetus, l’effort et le stress sont les plus importants. L’utérus peut rester figé en hypertonicité. Il va garder une forme ronde permanente comme un ballon de sport (hand, foot, basket). Il est peu mobilisable dans le ventre. Lorsque la femme masse son ventre, elle perçoit facilement une forme ronde. La posture de la maman devra s’organiser et devenir dépendante de cette forme. Les différentes douleurs perçues par les femmes enceintes sont directement en relation avec les conséquences de ces tensions d’hypertonicité permanente de l’utérus et de perte de mobilité de tous les tissus environnants qui ne peuvent plus glissés, être étirés ou comprimés à chaque changement de posture de la femme (assis, debout, changement de posture couchée, marche)

L’ostéopathe en utilisant des techniques très douces peut faire varier le degré de tonicité de cet utérus et surtout lui permettre d’adopter la tonicité qui est adaptée à la situation présente. Par exemple, une tonicité augmentée si la femme fait l’effort de soulever quelque chose mais dès l’arrêt de l’effort, il doit y avoir un retour à une tonicité normale (eutonie).

Localement, nous agissons sur le volume du muscle utérin et son contenu mais aussi sur sa mobilité vis-à-vis de tous les autres organes du ventre qui s’articulent dans une sorte de colocation tentant de trouver un équilibre viable. Cela a pour effet secondaire de modifier la posture globale du corps, la manière de porter le bébé et de réduire voire supprimer de façon quasi systématique les douleurs ligamentaires du bassin et du bas de dos sans toucher à la colonne vertébrale et ses vertèbres !

La maman peut se poser sur son ventre, se reposer et être avec son bébé.