Catégorie : donner le biberon

08
Mai

choisir une succion/tétine 3/3

La succion et le choix de tétine Troisième partie (suite).

Seul la simplicité est complexe.

Cette partie est plus descriptive, donc assez longue et peut être fastidieuse si votre temps est compté avec un bébé à la  maison. Si vous souhaitez une réponse plus simple. Lisez l’introduction et la conclusion et n’oubliez pas que le plus important. C’est que vous permettiez à votre bébé d’utiliser une succion active au biberon. Le choix de certaines tétines vous permettra d’optimiser la qualité d’alimentation  de votre bébé et votre qualité de vie dans toute la famille.

Pour celles qui proposent une alimentation mixte,  nous avons développé aussi  une solution pour une succion active au sein.

 Nous allons décrire 4 formes de tétine correspondant au schéma de mamelon/aréole et qui ne sont pas défavorables pour la succion nommée : active, en ouverture (décrit dans notre article précédent).

1 . Tétine en forme de bouteille de Bordeaux

La tétine est constituée de deux «cylindres» articulés par « le col » : le mamelon a une forme de goulot régulier et est assez long. Son articulation au niveau du « col » est assez nette avec le corps de la bouteille dont le diamètre reste assez fin.

Ce système existe depuis longtemps. Il est assez peu répandu. Bien qu’il puisse être efficace. Attention : au diamètre du corps de la bouteille qui peut être trop étroit, souvent associé avec un mamelon trop long.  Ces formes et cette association sont peu favorables à une succion en ouverture. Sauf si le bébé a une toute petite bouche. La matière et les choix de revêtement peuvent aussi faire la différence, ces tétines peuvent être en latex ou en silicone. Le mamelon a la forme dite « anatomique ».

diamètre plus petit des deux parties
tétine anatomique en « bouteille Bordeaux »

A noter qu’à la maternité, nous retrouvons pour les prématurés, une tétine spécifique avec ce mamelon a la forme anatomique avec une micro aréole (cf sur la photo ci dessous c’est une sucette mais la forme est identique pour la tétine du biberon)

Tétine anatomique spéciale : prématuré

Nous remarquons que l’angle de jonction entre mamelon et aréole est à 90°. Il existe néanmoins un mini col. Cette forme exclue une succion en ouverture comme dans toutes les sucettes non alimentaires. La dépression en bouche (DIB) est forcément réduite au minimum dans les deux cas. Cette tétine à laquelle le bébé est bien adapté est parfois utilisée très longtemps après la naissance. La sucette a été conçue pour mettre un doigt dans le mamelon évidé depuis l’extérieur. C’est une aide pour que la sucette reste dans la bouche.

NB : Nous profitons de la description de ce type de tétine pour préciser que parfois lorsque la longueur du mamelon anatomique est importante, son usage pourrait être en relation avec un réflexe nauséeux. D’autre part, il pourrait exister une crainte de la part des parents pour que cette tétine n’aille trop profondément dans la bouche. Le bébé créerait alors son étanchéité en fermeture sur le mamelon

2. Une forme avec une tétine à l’implantation décentrée sur l’aréole

Il existe différents modèles sur le marché. L’avantage indiscutable est la présence jusqu’à la fin de la tétée de lait dans la tétine. Ce type de biberon demande être orienté différemment par rapport à la bouche du bébé. La forme asymétrique de l’aréole peut inspirer confiance par son éventuelle ressemblance avec le sein. Ces formes asymétriques de l’aréole ne nous ont pas encore convaincus. Les textures du matériel utilisé selon les modèles peuvent être décisives pour participer ou non à une bonne étanchéité. Par exemple le modèle de chez Chicco ne présente aucune accroche sur l’aréole, tout comme le modèle Suanivex mais dans ce dernier modèle, la souplesse de la matière semble favorable.

CHICCO
SUANIVEX

                                                       


3 . Une  forme qui ne présente pas de vraie différentiation entre le mamelon et l’aréole, elle ressemble à un cône.

Cette tétine de la marque (Lancinoh) est un cas unique dans la puériculture. Ellenous apparaît comme la meilleure tétine du marché a tous les points de vue.

tétine conique Lancinoh

Elle facilite parfaitement l’adhésion de la bouche en ouverture grâce à sa forme, sa souplesse et sa texture. Sa forme s’adapte à différentes tailles de bouche.

Le mamelon peut sous la pression de la langue modifier sa forme lors de l’appui contre le palais cf (photo de gauche ci dessous)

aplatissement du bout du mamelon ou à la jonction

NB : Dans la très grande majorité des tétines, l’action mécanique d’écrasement

du bout du mamelon sur le palais par la langue ne semble pas possible ou prévue. Par contre, il apparaît une plicature qui se situe à la jonction entre mamelon et aréole (photo de droite)  Anatomiquement, nous sommes très en avant dans la bouche, au niveau des gencives où même des lèvres. Ce qui semble plutôt favorable à un pincement ou mouvement d’ouverture/fermeture.

  4 . Une tétine dite «physiologique très courante et présente dans les gammes de presque toutes les marques.

Le mamelon a une forme sensée s’adapter à la forme interne de la bouche. Le trou de sortie du lait peut être implanté soit sur le sommet de la goutte d’eau (vers le haut) ou en bout de tétine. Nous n’avons pas d’avis sur ce point.

L’aréole a une forme plus ou moins convexe et marquée en goulot. (Avent classique, Nuk, Mam.).

Les textures et souplesses de la matière sont très différentes, présentant des adhérences plus ou moins faciles. Les marques en relief sur l’aréole ne nous semblent pas apporter d’élément d’accroche évident.

Ce qui fait la différence pour l’accroche des lèvres et l’ouverture de la bouche, c’est la convexité, le diamètre de l’aréole (ou goulot) et les textures de l’aréole.

tétine Nuk physiologique

Nuk  (texture sans accroche)            

Par empirisme

Nous vous proposons de prendre ou garder la tétine Mam.

La forme de la tétine Mam est asymétrique, avec une zone aplatie texturée au niveau de son aréole. Elle permet une bonne accroche et donc une étanchéité performante lors de la succion en ouverture.

La forme originale de cette tétine aplatie sur la moitié de son aréole comme un tournevis plat, permet de bien positionner le biberon au fond de la bouche du bébé par des petits mouvements de rotation/anti-rotation qui aident à l’ouverture des lèvres et de la bouche. Nous constatons une aspiration facile et efficace du biberon.

Attention si vous tirez votre lait car il n’existe pas de vitesse « S » adaptée pour ce lait.

partie demi aplatie sur l’aréole
partie de texturage différent

 Attention : La vitesse de débit est un paramètre important.

Elle doit être adaptée à la fluidité du lait utilisé : lait maternel ou maternisé, épaissi ou non, anti reflux AR, température ambiante pour le lait ou lait à 37°.

Mais, elle doit aussi correspondre au mode de succion utilisé par le bébé.

Une vitesse inadaptée pourrait annuler l’efficacité d’une  succion active.

Tant que le bébé utilise une succion en pincement donc assez passive, son effort d’aspiration est minimum, la vitesse doit donc être importante pour que le bébé reçoive un flux de lait suffisant. Mais ne pas croire que si certains bébés vident très vite leur biberon, cela soit un signe suffisant pour penser que la succion est bonne.

Lorsque vous passez à une succion en ouverture. Si la vitesse restait trop élevée. Le bébé avec la puissance de cette succion pourrait recevoir un flux trop important de lait dans la bouche. Du coup, du lait pourrait couler des commissures.

Nous avons donc instauré un test simple à effectuer avant de modifier la succion de votre bébé.

TEST DE BONNE VITESSE pour une succion active

Pour prévoir et éviter un problème de vitesse trop rapide, il suffit de mettre votre biberon plein de lait vertical, la tétine vers le sol. Il ne doit pas y avoir de gouttes de lait qui tombent. Si vous voyez des gouttes qui tombent à un rythme assez rapide. Il faut prendre une tétine avec une vitesse inférieure. Parfois cette vitesse change au cours du biberon !

Le principe est qu’avec une succion active, en ouverture. Il faut utiliser une tétine avec une vitesse réduite par rapport à la vitesse de succion en pincement.

Pour bien manger votre bébé a besoin :

– d’une succion active sollicitée par toutes les personnes qui lui donnent le biberon (crèche compris)

– d’une tétine qui favorise une aspiration continue, facile, constante du biberon et à la bonne vitesse.

Conclusion :C’est le résultat qui compte.

Si la succion est active.

  • La tétine conique de Lancinoh, grâce à son excellente conception, peut être utilisée avec efficacité. Cependant, il existe un petit nombre de bébé qui ne semble pas être à l’aise avec elle. Il existe une vitesses S pour le lait maternel. (Cette tétine est peu commercialisée en magasin, elle doit être commandée sur internet). Elle peut servir pour du lait maternisé aussi.
  • La tétine Mam peut être utilisée avec profit par un très grand nombre de bébé, si vous avez trouvé la bonne vitesse. Les bébés arrivent facilement à mettre leur bouche en ouverture et venir s’installer sur l’aréole et non sur la jonction aréole plate mamelon.

Et pourtant pour la petite histoire. (Si vous regardez cette tétine de profil et que vous mettez la zone plate de la jonction entre aréole et le mamelon physiologique entre votre index et votre pouce. Il est évident qu’elle a été conçue pour un pincement). C’est paradoxal.

la forme physiologique de tétine ici semble avoir été conçue pour être pincée.

Les observations et conclusions que vous lisez ici s’inscrivent dans le cadre de dizaines d’années de pratique en cabinet d’ostéopathie pédiatrique. Il est le fruit de notre réflexion sur les liens entre la succion, l’inconfort digestif et le sommeil chez le nourrisson.

Dans ce sujet sur les tétines, aucune marque n’a influencé notre propos et nous n’avons touché aucune rémunération.

Nous souhaitons remercier les deux gérantes « Du magasin autour de bébé » de Sélestat (67) qui nous ont aidé avec beaucoup de professionnalisme dans la rédaction de cet article confirmant nos intuitions grâce aux observations et retours des parents qu’elles ont constatés dans leur magasin.

Par ailleurs, nous vous rappelons que nous sommes à l’origine en 2010 de l’invention du « Bibed ». Seul couchage pour bébé conçu pour la position couchée sur le dos.

Toutes les photos sont de l’auteur.  

Si vous utilisez cet article . Veuillez citer l’auteur et l’adresse du site : www.osteo-strasbourg.fr/blog/

A. Gautier Ostéopathe D.O. et P. Seyler Ostéopathe D.O.


04
Mai

Choisir une succion/tétine 2/3

Choisir une succion/tétine 2/3

deuxième partie 2/3 (suite)

Comment être étanche sur sa tétine. Quelle tétine?

Au cabinet, nous vous expliquons les différents critères d’une tétine de qualité. Mais, au final, il ne reste qu’un seul critère : l’observation du résultat. Soit la facilité qu’apporte cette tétine pour que le bébé puisse créer et garder une étanchéité entre sa bouche et la tétine lorsqu’il boit avec une succion en ouverture. Le seul objectif est de rendre l’aspiration du biberon plus facile, continu et stable durant toute la tétée. L’ingestion d’air qui doit être limitée au maximum.

description tétine

description des termes utilisés

Les termes de mamelon et aréole pour définir certaines partie de la tétine sont empruntés à l’anatomie du sein. Les termes de tétine anatomique ou tétine physiologique sont utilisés dans la littérature propre à la puériculture.

 

Tétines anatomique et physiologique

Cette tétine (photo ci dessous à droite) est appelée anatomique car sa forme est sensée ressembler au plus près du mamelon du sein maternel.

Cette tétine ( photo ci dessous à gauche) est appelée physiologique car elle a une forme en relation avec la morphologie de la bouche d’un bébé.

tétine physiologique

tétine anatomique en « bouteille Bordeaux »

Le bébé recherche toujours une étanchéité minimum pour amorcer au mieux sa pompe alimentaire.

  1. Elle peut être réalisée au niveau de la racine du mamelon avec l’aréole. C’est ce qui se passe avec la succion passive en fermeture/contraction.

La bouche du bébé doit s’adapter à l’étroitesse de cet endroit. Elle se ferme par contraction des lèvres mais aussi des muscles de la mâchoire. Pour boire, la bouche réalise une petite dépression en bouche presque sans descendre la mâchoire inférieure. L’aspiration du lait est peu performante. Le mouvement peu ample, d’ouverture/fermeture de la mâchoire est caractérisé dans sa dynamique par un petit accent vers la fermeture. C’est la fermeture qui apparaît active.

  • Ces bébés ont besoin d’un bavoir car la plupart du temps, dans ce type de succion, il y a des fuites aux commissures des lèvres.
  • Le bébé est totalement passif dans sa tenue du biberon. Lorsque vous essayez de sortir ce biberon de la bouche du bébé, il n’y a aucune résistance (sauf au cours de la première minute de tétée car il a très faim).
  • Si l’étanchéité est réalisée sur le col ou à la jonction entre aréole et mamelon, c’est que le bébé en ouvrant sa bouche n’arrive pas à créer une adhérence sur la surface de l’aréole donc il redescend et ferme sa bouche sur la zone la plus étroite.

NB : Au cours de l’allaitement, ce type de succion « en contraction » favorise les gerçures. Le mamelon est peu étiré par la succion mais abimé et douloureux par écrasement du mamelon et de sa racine. Le passage à une succion en ouverture arrête immédiatement la douleur (et l’ingestion d’air).

 Nous recevons au cabinet des bébés nous sont adressés par des sages-femmes car elles avaient bien observé qu’ils n’ouvraient pas bien la bouche. Ce constat est juste, la plupart du temps ce n’est pas à cause d’un problème ostéopathique mais seulement à cause de cette succion en pincement qui ne requière pas d’ouverture, au contraire. Ils peuvent très bien l’ouvrir mais ils n’en ont absolument pas besoin.

Nous allons vous présenter trois exemples de biberon qui favorisent une succion en fermeture, avec comme conséquence un transfert de lait et d’air important.

La tétine de la marque AVENT « Natural » (à gauche en photo) illustre bien cet exemple. La forme de l’aréole est très plate. Cela demande au bébé une immense ouverture de sa bouche mais celle-ci ne rencontre aucun relief pour y adhérer.

difficulté pour aspiration tétine

Tétine Avent Natura aréole plate

Pour réaliser ce challenge, il faudrait imaginer une bouche qui devrait ressembler à une ventouse plate qui chercherait à se coller à une vitre. Le bébé redescend donc ses lèvres au niveau de la partie la plus étroite pour trouver une étanchéité. La seule succion possible est en contraction/fermeture. Il y a beaucoup de prise d’air.

La tétine de la marque Tommee Tippee (en photo en dessous) se présente comme ayant un système anti colique très fiable.

fausse bombée se comporte comme une aréole plate

fausse bombée se comporte comme une aréole plate

Elle propose un mamelon anatomique avec une aréole qui semble un peu bombée, en fait c’est une fausse bombée qui se comporte comme une aréole plate.

Elle ne favorise pas l’ouverture de la bouche et donc la succion active.

tétine Nuby (en photo en dessous)

faussement bombée

tétine Nuby

Aréole faussement bombée

Souplesse et texture peu accrochante

malgré les aspérités de silicone sur l’aréole

 

  1. Elle peut être réalisée sur l’aréole. A priori, une succion active ou en ouverture est possible.

Cela dépendra de la forme plus ou moins bombée et de la texture de l’aréole. Le bébé en ouvrant sa bouche pourra ou non s‘installer, « s’accrocher » facilement en ouverture et aspirer son biberon. Dans ce cas, la bouche est déjà positionnée en ouverture, si le bébé est sollicité pour bien maintenir son biberon en bouche par une aspiration active et continue. Il pourra alors facilement utiliser une succion en ouverture.

A chaque mouvement de succion, le lait est aspiré mais le biberon aussi. Lorsque nous le voyons pénétrer légèrement dans la bouche à chaque succion, cela signe la qualité de l’aspiration et de l’étanchéité. La succion est optimale.

Il est important de souligner que la succion en contraction /fermeture au biberon n’est pas une succion altérée mais une succion de qualité très moyenne. C’est le point de départ, la cause d’une cascade de répercussions importantes sur sa vie quotidienne sans qu’un lien soit établi le plus souvent avec ce mode de succion. Directement sur le système digestif avec beaucoup de ballonnements et une participation probable à certains reflux. Mais aussi indirectement à cause des sensations et effets désagréables des gaz qui vont modifier son comportement. Le bébé est plus tonique, toujours un peu agité. Il réagit plus vite aux stimuli et bien sûr pleure plus facilement et souvent. Ses endormissements sont plus difficiles, le sommeil instable, il y a plus de micro réveils qui se transforment en vrais réveils.

 Toutes les photos sont de l’auteur.  

Si vous utilisez cet article . Veuillez citer l’auteur et l’adresse du site : www.osteo-strasbourg.fr/blog/

A Gautier Ostéopathe D.O.

(suite) 3e partie : Présentation de 4 types de tétines susceptibles de favoriser la succion en ouverture active et leurs performances.

30
Avr

Choisir une succion un biberon 1/3

Choisir un biberon.

(1/3 parties)

 C’est en acheter trente, avant de découvrir que s’il y a un miracle, il est à chercher dans la manière de donner le biberon.

 Le marché de la tétine ou du biberon propose une variété très riche de produits.

Les arguments des marques de puériculture se ressemblent tous : une tétine physiologique ou anatomique dont les formes et la texture ressemblent au sein avec une caution de nature scientifique. L’exercice le plus difficile pour cette industrie est de toujours proposer de nouveaux modèles qui semblent apporter une innovation.

Lorsque nous avons développé notre méthode/pratique dite « de succion active au biberon». Nous avons constaté que certaines tétines favorisaient cette bonne succion. Les bébés arrivaient plus facilement à aspirer leur biberon et ainsi créer une bonne étanchéité. Il ingérait beaucoup moins de gaz. Nous avons donc établi des critères pour vous aider dans un choix efficace de tétines de biberon.

Mais au préalable, il est nécessaire que vous puissiez découvrir et reconnaître les deux types de succion au biberon que votre bébé peut utiliser et comprendre comment elles peuvent agir sur le digestif mais aussi sur le sommeil et le comportement général de votre bébé.

 Deux types de succion.

  1. 1. Une succion en pincement ou contraction.

C’est la plus commune. Elle est plutôt passive ne nécessitant qu’une petite dépression intra-buccale. La bouche et les lèvres se contractent en fermeture sur la racine du mamelon de la tétine et alternent un pincement avec un relâchement pour que le lait puisse couler. L’étanchéité entre la bouche et le biberon est très moyenne. Ce bébé ingère beaucoup de gaz ce qui est la cause de ballonnements importants. Son rythme de vie est perturbé par ce que l’on appelle «les coliques».

Il a un comportement agité, s’endort difficilement, son sommeil est instable. Il pleure beaucoup. Il se remplit de lait et d’air et semble avoir du mal à trouver une sensation de satiété. La manière dont la personne qui lui donne le biberon est passive, elle pose le biberon dans sa bouche. Si vous essayez de sortir le biberon de la bouche cela se fait sans aucune résistance. L’usage d’un bavoir est très souvent nécessaire. Cette succion n’est pas performante. et a des conséquences importantes sur la vie du bébé.

Imaginez de boire avec une paille, la succion est difficile et demanderait un gros effort pour un résultat maigre quand on a très soif.

2. Une succion en ouverture.

La succion n’est active que si la personne qui donne le biberon sollicite en permanence une réaction du bébé. Celui-ci doit s’il veut boire, maintenir par aspiration son biberon en bouche. Ainsi, le bébé crée une bonne étanchéité entre sa bouche et la tétine, ce qui permet la création et l’utilisation d’une puissante dépression en intra-buccale. La bouche est en position ouverte sur l’aréole.

succion active

Au moment de l’aspiration du lait, nous pouvons observer au niveau du visage que celui-ci semble s’allonger grâce au mouvement de descente du menton et de la langue, la bouche s’ouvre encore un peu plus ce qui entraine une pénétration du biberon dans la bouche à chaque succion/déglutition. Ce mouvement du biberon signe l’efficacité de l’action du donneur de biberon et d’une bonne succion.

Le bébé contrôle bien son alimentation et sa satiété. Il en résulte une quantité réduite de gaz ingéré. Son comportement en général est beaucoup plus calme, il pleure moins, ses rythmes d’éveil, d’alimentation et de sommeil sont plus harmonieux. Le bavoir devient inutile, Il n’y a plus de fuite au niveau des commissures des lèvres.

Pour avoir plus d’informations sur la méthode en soi-même consultez :

Nos films et nos articles publiés dans le blog de notre site internet

www.osteo-strabourg.fr/blog/

Remarques sur ces deux succions différentes.

  • Tous les bébés ont la capacité d’utiliser ces deux succions qui sont physiologiques mais dont l’efficience (énergie/efficacité) est très différente.
  • C’est au niveau digestif que nous trouverons les plus grandes différence quant aux effets : quantité de gaz, association avec un reflux. Il faut noter que la succion sera rarement envisagée comme la cause principale du problème digestif.
  • Vous pouvez faire passer votre bébé à volonté d’une succion à l’autre en changeant simplement la manière de donner le biberon.
  • Ces deux succions se retrouvent aussi bien avec l’allaitement qu’avec la prise de biberon. 

En créant l’étanchéité sur le biberon. 

Voici les effets attendus de la succion active sur le bébé. Qui aurait cru à cette importance?

  • Rendre le bébé actif afin qu’il puisse contrôler sa prise alimentaire au biberon
  • Diminuer la prise d’air de façon drastique, donc la quantité de ses gaz.
  • Diminuer son seuil de réactivité globale aux stimulations interne et externes : excitabilité, énervement.
  • Agir sur toutes ses autres fonctions : digestif, respiration, endormissement et sommeil.
  • Diminuer la quantité des pleurs et l’agitation permanente.

 Dans notre cabinet, nous avons mis en place une double démarche associant ostéopathie et manière de donner le biberon.

Nous testons les bébés en ostéopathie et devons parfois effectuer les corrections nécessaires pour être sûr qu’ils puissent bien utiliser et réaliser la succion en ouverture.

Nous proposons une démonstration et/ou de visualiser les vidéos que nous avons réalisées sur la manière de donner le biberon pour que le bébé puisse utiliser cette succion en ouverture durant toute la tétée.

La fonction de succion/déglutition est un facteur important de stimulation de la croissance et du développement harmonieux d’un bébé (morphogénèse et ontogénèse). Dans ces deux modes de succion, c’est la succion active en ouverture qui présente les meilleurs avantages. Elle se rapproche mécaniquement de la succion active au sein qui fait référence.

NB : Le frein de la langue doit toujours être vérifié.

Nous devons tester que même en présence d’un frein court, la langue est suffisamment libre dans sa mobilité pour réaliser une succion efficace. Elle doit pouvoir avancer en dehors des gencives, atteindre et appuyer sur la tétine collée au palais et avec une certaine force. Dans le cas contraire, il faut mieux prendre l’avis d’un ORL qui envisagera ou non de couper le frein. C’est une petite intervention de quelques secondes, indolore chez le bébé.

Toutes les photos sont de l’auteur. Si vous utilisez cet article . Veuillez citer l’auteur et l’adresse du site : www.osteo-strasbourg.fr/blog/

(suite) 2/3 partie : Etre étanche sur sa tétine. Voici le miracle.

20
Avr

biberon ostéopathie coliques témoignages

 

Témoignages de parents :

Ostéopathie et bonne manière de donner activement le biberon : le duo gagnant pour réduire les gaz, les coliques et les pleurs.

Lorsque le bébé est alimenté au biberon et qu’il a beaucoup de gaz. Nous proposons un traitement ostéopathique mais aussi une manière spécifique de donner le biberon qui entraîne une réduction très significative des gaz et des coliques. Les parents et le bébé doivent devenir actifs. Cela va tout changer. Le bébé devient plus calme et les coliques disparaissent quasi complètement. Vous pourrez arrêter de vous constituer un stock de biberons inutiles aux multiples formes physiologiques. Mais tout cela dépendra de votre compréhension, de votre engagement et persévérance.

Les avantages pour la vie du bébé et de ses parents au quotidien sont immenses. Il y a beaucoup moins de pleurs et de reflux, toutes les fonctions sont améliorées : endormissement, sommeil, digestion, respiration, détente, communication.

Cette succion quand elle devient active a aussi des effets préventifs à plus long terme sur le bon développement de l’enfant : morphologie des maxillaires et voûtes nasales, respiration nasale, immunité, posture, etc.. C’est pourquoi tous les ostéopathes devraient tester la succion, connaître et utiliser cette méthode pour aider les bébés  qui leur sont confiés à mieux vivre leur quotidien et à bien grandir

Notre expérience sur l’alimentation et la succion du bébé s’appuie sur des centaines de cas.

Voici une sélection de témoignages de maman et papa qui permettront à d’autres parents de mieux se reconnaître dans les difficultés de leur bébé.

Il vous sera facile d’apprendre à bien donner le biberon et vous aurez à votre tour la capacité et l’envie de transmettre ce savoir faire à votre entourage.Lire la suite

21
Nov

BIBERON BIEN LE DONNER

c'est le pied de boire un petit coup sans gaz.

c’est le pied de boire un petit coup sans gaz.

Donner le biberon s’apprend et peut rapporter gros.

Notre expérience d’ostéopathe spécialisé auprès des nouveau-nés, nous a permis de développer une méthode originale et efficace pour donner le biberon afin de réduire de façon très importante les gaz ingérés. Cette nouvelle manière de donner le biberon a été expérimentée avec succès par des centaines de parents. Nous vous proposons ce tutoriel pour que vous puissiez vous aussi appliquer cette méthode qui peut changer la vie de votre bébé et bien sûr aussi la vôtre.

Moins de gaz chez un bébé.

Nous constatons une diminution immédiate des coliques, des pleurs. Cela permet une réduction de certains  reflux, un endormissement plus facile avec un sommeil de meilleure qualité, plus stable, le bébé est moins agité, nerveux. Boire son biberon devient satisfaisant, il contrôle bien son biberon, il est en sécurité et se détend.

La succion en pincement (symbole de la succion passive au biberon) est abandonnée.

Son étanchéité était médiocre entraînant l’utilisation d’une dépression intra buccale minimale. Une dépense énergétique peu rentable, frustrante et fatigante.

Une succion active en ouverture de bouche apparait.

Lorsque le bébé redevient actif en aspirant son biberon avant de commencer sa succion/déglutition. Il met en oeuvre une excellente étanchéité sur sa tétine, cela signifie qu’il a créé et utilise une puissante dépression intra buccale. Le processus de succion qui en résulte est très différent dans sa forme, dans ses effets et son efficacité.

La bouche s’ouvre en grand, le menton descend et avance. Les appuis et forces musculaires dans la bouche sont plus équilibrés favorisant une bonne croissance du squelette facial. Cette stimulation des os des voûtes nasales favorisera leur développement et une meilleure respiration nasale.

La succion est efficace, rentable et satisfaisante.

Le bavoir devient inutile.

Nous ne voyons plus de lait couler aux commissures des lèvres.

 La tétine nous intéresse en fonction de ses formes qui doivent être favorisante pour que le bébé puisse créer une étanchéité. La forme doit être adaptée à la taille de la bouche, à la possibilité d’ouverture de celle-ci.

Le débit doit être adapté à la fluidité du lait, à l’effort et à la puissance d’aspiration.

Nous vous proposerons en collaboration  dans un autre article rédigé en commun avec nos spécialistes de la puériculture, nos observations et nos propositions.

Ce qui est fondamental, c’est l’action de la personne qui en proposant le biberon au bébé l’oblige à le maintenir de façon continu en bouche par aspiration. Dès que cette aspiration devient trop faible le biberon est totalement retiré de la bouche puis sera remis en bouche.

Si dans toutes les publicités, les tétines sont physiologiques et ressemblent au sein, vous ne trouverez personne pour trouver un sein qui ressemble aux tétines!

 

26
Nov

biberon tutoriel osteopathie

Nous vous présentons trois films qui participent dans notre blog à un tutoriel pour vous aider à améliorer votre manière de donner le biberon.

« En fait il faudrait dire pour que le bébé prenne activement son biberon grâce à vous. »

Parfois l’ostéopathie s’avérera nécessaire pour que le bébé puisse accéder à une bonne succion active.

La mise en pratique de cette méthode pour bien donner activement le biberon peut à elle seule être suffisante pour changer l’ingestion de gaz et les coliques.

oran-outang-biberonMais une séance d’ostéopathie peut être indispensable pour vérifier et corriger la qualité de succion du bébé. Une succion peu performante peut facilement ne pas être reconnue par les parents. La présence de gaz est le symptôme principal pour que cette hypothèse de succion déficiente soit à vérifier. vous trouverez à cette adresse une explication de la méthode

Films biberon

Parfois un petit détail ne permet pas d’obtenir le résultat escompté.

Dans ce premier film vous verrez des mouvements du biberon mais ils signent une mauvaise succion.

 

  • le bébé n’aspire pas son biberon, il n’est pas étanche sur lui. Il pince sa tétine, du lait coule sur le côté de sa bouche.
  • Le biberon bouge mais le mouvement est dû au pincement haut et bas des mandibules.
  • Le biberon n’a aucun mouvement de pénétration dans la bouche.
  • Ensuite vers la fin, il y a un mouvement d’avant en arrière mais en fait c’est le biberon qui est repoussé par la langue vers  l’extérieur.
  • Ce n’est pas une pénétration mais un repousser du biberon.

 

Voici pour comparaison, un film avec un bon mouvement de succion.

Vous pouvez être sûr de votre action quand le biberon devient « vivant ». Le mouvement de pénétration est présent et la dynamique est vers la bouche. Si vous vous mettez sur le côté pour regarder le bébé téter, son menton s’ouvre en grand avec un accent vers le bas (comme si le visage s’allongeait)

 

Encore plus de compréhension, voici une démonstration avec la tétine ou la sucette

Voici un petit film qui montre le jeu de force et de contre force.

La sucette est tirée vers l’extérieur par la main de la maman et le bébé réagit en l’aspirant pour la garder en bouche. Pour la tenir, il crée une dépression intra buccale et une étanchéité. Il obtient ainsi ce qu’il veut une succion sécurisante et calmante.

Maintenant, il vous est facile de  comprendre que les bébés « cracheur de sucette » ou qui « n’aime pas la sucette », sont en fait des nourrissons qui n’arrivent tout simplement pas à la garder en bouche. La tétine n’a aucun poids, elle n’est pas collé à la bouche et est très facilement repoussée dehors par la langue lors des mouvements d’ouverture du pincement (et non de succion/aspiration). Ceci n’a rien à voir avec une succion nutritive ou pas.

 

NB : Nous ne nous intéressons pas dans notre démarche aux multiples systèmes sophistiqués, physiologiques et mercantiles pour éviter l’ingestion d’air due à la prise de biberon. Le choix des biberons filmés est entièrement dû au hasard. Cependant il est parfois nécessaire de changer le biberon utilisé par les parents.

16
Sep

Adieu les coliques, apprendre à donner le biberon

 

Il est des gestes qui semblent si évidents que cela apparaît superflu et surprenant d’en faire un article.

De plus le sujet n’est vraiment pas à la mode. Il n’est donc pas surprenant de constater l’absence complète de mode d’emploi, hors les classiques et
éternels conseils de lavage des mains, d’inclinaison du biberon ou de la nécessité de faire un rôt.

Ce premier article explique le pourquoi.

Un deuxième article explique la méthode.

Un troisième article propose un film sur la manière de donner le biberon.


Pourtant, « un biberon bien donné » a le pouvoir de réduire naturellement les petits troubles des bébés et leurs pleurs.

La manière de réaliser ce petit geste de rien peut à lui seul améliorer très nettement les conditions de vie de bébé et (celles de ses parents).

Une maman qui a choisi ou doit donner le biberon, a de très grande chance d’expérimenter : la ronde des essais pour dénicher la perle rare dans toutes les tétines, dites physiologiques, mais aussi de faire la course aux laits spécifiques, au breuvage magique.


N’y aurait il pas un chemin plus facile pour atteindre le Graal ?

Essayez d’oublier un instant les tétines et les laits et focalisons nous sur la manière de donner le biberon.

Chers parents, grâce à quelques conseils très simples vous allez acquérir le pouvoir d’améliorer l’alimentation de vos bébés et par là même d’atténuer : le fatalisme des gaz, le cauchemar des coliques et des reflux et le désespoir des pleurs de votre nouveau-né.
Depuis des années, les très nombreux parents qui ont suivi nos conseils ont pu voir leurs efforts récompensés et ont constaté chez leur bébé une nette amélioration de la qualité de vie.

La quantité de gaz est souvent estimée grâce aux émissions sonores de gaz ou rôts mais en fait, elle est toujours sous estimée. Il suffit pout cela de simplement tester le caractère rebondissant du ventre qui est dans une sorte de sur gonflage.

Ces gaz sont très perturbants pour la vie des jeunes bébés, l’endormissement est plus difficile et le sommeil plus fragile, les sensations viscérales sont exacerbées et très désagréables voire douloureuses.

Les nourrissons poussent pour les évacuer sans savoir où est la sortie!
Cela est énervant, ils sont surexcités…et finalement pleurent beaucoup plus.
Alors que dans les rares moments de détente générale, les gaz en profitent pour sortir tout seuls.

Qu’observe t’on généralement?

  •  Le bébé reçoit passivement le biberon qui est glissé et tombe au fond de sa bouche. Il y reste uniquement sous l’effet de son propre poids et grâce à la stabilisation de la main qui le tient par son fond.

Nous croyons tous que le bébé a ainsi naturellement crée une étanchéité sur son biberon et que sa succion est performante assurant un bon transfert du lait. Mais cela est faux et cela crée une cause fondamentale de prise d’air et de ballonnement chez le bébé.

  • Vous pouvez facilement observer que le biberon est totalement immobile dans la bouche et dans la main. Le nouveau-né boit en effectuant un mouvement vertical de succion en pincement ou en ouverture/fermeture des gencives sur la tétine. De profil, le visage se ferme sur la tétine.
  • Le bébé est mis dans une position qui est propice et très similaire à celle qui favorise le sommeil. Sa tête repose dans le pli du coude, sa musculature cervicale est hypotonique. Le corps est totalement détendu.

Tout cela ne le prépare pas vraiment à l’action et à l’effort nécessaires pour se nourrir.

  • Le bébé boit sans effort et la satiété ressemble probablement plus à une sensation de plénitude dûe au remplissage.

 

Rendre le bébé plus actif et présent. Créer les conditions d’une étanchéité réelle et d’une succion beaucoup plus efficace. Adieu les bavettes !!

 

13
Sep

Méthode pour bien donner le biberon

Comment donner le biberon

bib1web

Pour limiter au maximum, la prise d’air et les gaz qui en résultent, nous proposons une méthode qui a prouvé son efficacité. Nous avons constaté qu’il existe un préalable obligatoire à l’action de succion déglutition, c’est la réalisation active par le bébé d’une réelle étanchéité sur la tétine.

Mais le bébé ne peut être actif que si la personne qui lui donne le biberon est active et sollicite en permanence sa participation.
L’action de donner un biberon demande un réel apprentissage si nous voulons faciliter la digestion et les temps de sommeil.

Méthode

Le bébé est dans les bras le corps environ à 45°. Le bébé ne doit pas avoir sa tête totalement poser passivement dans le coude du parent.

La main allongée, à plat soutient le biberon dans son axe long. Cela permet de mieux sentir l’action que l’on va effectuer au début. Le biberon est glissé/déposé dans la bouche du bébé. Puis, la main va impulser un mouvement de retrait du biberon de la bouche qui doit déclencher chez le bébé une réaction, une contre force s’il veut garder le biberon en bouche. Deux solutions se présente à lui : soit créer une aspiration du biberon et par la même une étanchéité sur la partie arrondie de la tétine, soit laisser le biberon lui échapper.

Nous faisons presque tous cela, vers la fin du biberon, nous essayons de faire réagir le bébé pour qu’il finisse les dernières gouttes de lait.

Si le bébé ne réagit pas suffisamment, il faut impérativement prolonger le mouvement jusqu’à sortir complètement le biberon, puis remettre le biberon dans la bouche.

Comment sait on que le bébé boit bien ?

Le biberon est mis en mouvement dans la bouche, cela est perçu dans la main et cela se voit. Il apparaît un mouvement très clair de pénétration dans la bouche qui correspond à l’aspiration du biberon et à la succion/déglutition. Le biberon devient vivant, mobile.

Si nous regardons de profil le bébé qui boit, le mouvement qui était un mouvement de pincement de fermeture sur le biberon s’inverse. La bouche s’ouvre en grand, le menton descend et avance comme si le visage s’allongeait.

Parfois il est même possible de voir que la tête du bébé se décolle de notre coude et va vers le biberon. Nous pouvons solliciter cette action en rendant  l’appui arrière de la tête pour aléatoire. Cf film

 Petit film : pénétration du biberon et ouverture du visage  cliquer sur ce lien pour ouvrir le film  donner le biberon

diminuer les gaz mieux dormir

diminuer les gaz mieux dormir

Diverses remarques

Nous proposons souvent l’image du jeu de tir à la corde. Chacun doit mettre une tension de son côté, la corde ne bouge pas, il n’y a pas de gagnant et parfois on doit un peu relâcher la tension pour recréer une stimulation (bout de la tétine sur le palais).

Idéalement le bavoir devient inutile, il n’y a plus de fuite de lait sur les côtés.

Attention le bébé qui a faim peut dans les toutes premières minutes être actif mais ensuite, il redevient passif et nous ne nous en rendons pas compte. Pour éviter les gaz, il faut rester vigilant et actif pour le faire réagir durant l’intégralité de la têtée.

Vérifier que le biberon lorsqu’il est vertical avec la tétine vers le bas, ne doit  pratiquement pas laisser passer le lait.

Souvent nous parlons de tétine sauteuse ou de bébé qui crache très vite leur tétine en dehors de la bouche. En fait cela signe l’absence d’étanchéité et une tétine qui est poussée dehors par des mouvements de la langue sur la tétine. Si vous tirez un peu sur la tétine le bébé l’aspire pour la garder en bouche et elle ne saute plus!

Article suivant : un film plus complet