Tag: couchage

04
Avr

plagiocéphalie post naissance

Plagiocéphalie posturale post naissance

Un nouveau-né, posé sur le dos, bouge sa tête avec un mouvement spécifique de roulement/glissement. La tête roule selon la forme de l’arrière crâne (comme une roue) pour aller de droite à gauche. D’autre part la partie arrière du crâne effectue un glissement dans une direction opposée au mouvement de rotation. Tout obstacle à l’un de ces mouvements demandera au bébé un effort et un contrôle musculaire qu’il ne peut pas acquérir généralement avant la fin du deuxième mois.

Il en résulte que si le couchage du bébé ne propose pas des conditions biomécaniques favorables pour une réalisation sans effort de ces mouvements. Il ne pourra adopter qu’une position en rotation sur le côté. Certes la position est très stable et le côté choisi répond à la meilleure sensation de confort. Cependant cette posture économique impose une immobilité de la tête en appui sur une même et unique zone osseuse. C’est la cause la plus facilement identifiable de création d’une déformation du crâne sous son propre poids.

 

plagiocéphalie posturale

forme du crâne chez le même bébé à la naissance en photo au début de cet article !!

Le matelas « BIBED » par ses formes est le seul moyen de couchage qui a été conçu pour permettre une liberté et une spontanéité de mouvement de la tête durant cette période des premiers mois. Redonner au bébé la capacité de bouger régulièrement son crâne sans effort et ainsi modifier ses points d’appui est le moyen le plus efficace de prévention des plagiocéphalies posturales postérieures post naissance.

Aucun bébé n’a une liberté et une spontanéité de mouvement de sa tête avant deux mois environ lorsqu’il est couché sur le dos. C’est durant cette période que ce type de plagiocéphalie se fabrique.

Le mouvement de roulement est entièrement dépendant de la forme arrière du crâne et de celle du support où la tête est posée. Si nous assimilons l’arrière du crâne à une roue. Toute déformation ou asymétrie de cette roue sera en mesure de perturber l’effort du cycliste et le mouvement du vélo. La fluidité du glissement quant à lui dépendra essentiellement de la qualité physique du support de couchage.

Tout système qui tente d’imposer (cale tête) une position de correction statique est voué à l’échec.

L’efficacité du repositionnement dans ce type de plagiocéphalie sera totalement dépendante du degré de désagrément perçu par le bébé lorsque sa tête est en rotation gauche ou droite. Ses possibilités de mouvements sont entièrement sous la dépendance de la loi du moindre effort.

Série d’articles sur les plagiocéphalies Journée mondiale 2016

Nous vous invitons à relire nos neuf articles sur les plagiocéphalies et spécifiquement celui qui utilise l’image du chignon.